Actualités

25 juin 2006 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Découverte d'un obus près de la chaîne Future TV à Beyrouth : un suspect arrêté


Un obus enveloppé dans un sac en plastique a été découvert le 24 juin au matin, à Beyrouth, près d'un bâtiment de la chaîne Future TV, propriété de la famille du dirigeant libanais assassiné Rafic Hariri. Un suspect a été arrêté dans la soirée. Reporters sans frontières condamne fermement cet acte et exprime sa solidarité avec la chaîne libanaise. « Il s'agit d'une nouvelle tentative d'intimidation à l'égard des médias libanais. Nous espèrons que l'arrestation du suspect aidera la police à déterminer les commanditaires de cet acte», a déclaré l'organisation. Imad Assi, rédacteur en chef de la Future TV, a déclaré « qu'un obus non destiné à exploser a été découvert dans un sac à l'aube devant le principal portail du bâtiment de la télévision », rue Spears, à l'ouest de Beyrouth. « Des artificiers des forces de sécurité intérieures ont été envoyés sur les lieux, et plus tard, des experts militaires ont emporté la bombe », a-t-il ajouté. Un suspect a été arrêté dans la soirée du 24 juin. Il a été identifié grâce à des caméras de surveillance disposées tout autour de la chaîne. L'enquête se poursuit actuellement pour tenter de voir si le détenu a agi sur ordre de certaines parties ou de sa propre initiative. Son identité n'a pas été communiquée à la presse. Un communiqué rendu public par la Future TV a lié cet incident à « la série d'explosions que le Liban a connues depuis le début des attentats terroristes, avec la tentative d'assassinat contre le ministre Marwan Hamadé et (l'attentat) contre (l'ancien Premier ministre Rafic) Hariri », en février 2005. Selon certaines sources sécuritaires, cette arrestation pourrait éclairer l'enquête sur d'autres engins similaires qui avaient été retrouvés durant les derniers mois sur la route du Chouf, à Koraytem ou à Majdelioun (Saïda), près du domicile de la famille Hariri. Trois professionnels des médias ont été victimes d'attentats non élucidés au cours de l'année 2005, au Liban. Samir Kassir, éditorialiste du quotidien An-Nahar, a perdu la vie le 2 juin 2005, dans l'explosion de sa voiture. Journalistes réputés et respectés, Gebrane Tuéni et Samir Kassir se savaient menacés depuis l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, le 14 février 2005. La voiture de May Chidiac, la présentatrice vedette de la chaîne LBC (Lebanese Broadcasting Corporation) avait explosé le 25 septembre 2005, blessant grièvement la journaliste.