Actualités

21 avril 2019 - Mis à jour le 29 avril 2019

Bénin : le directeur du journal Nouvelle Economie arrêté

Le directeur de publication du quotidien Nouvelle Economie a été arrêté pour avoir publié un commentaire sur l’endettement de son pays. Reporters sans frontières (RSF) dénonce cette arrestation arbitraire, signe de la volonté du gouvernement béninois de contrôler la presse.

Casimir Kpedjo, directeur de publication du journal, a été arrêté tôt le jeudi 18 avril 2019 à son domicile à Cotonou par des policiers.  

Cette arrestation fait suite à la publication, dans l’édition du mardi 17 avril, d’un article intitulé ‘’Premier trimestre 2019 : l’Euro-bonds viole la loi de finances 2019’’, illustré par la photo du ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni. Le journaliste a été interpellé suite une plainte de la Caisse autonome d'amortissement (CAA), qui dépend du ministère de l'Economie et des Finances.  

‘’Cette arrestation est une preuve supplémentaire de la volonté des autorités de réduire au silence toutes les voix contradictoires au Bénin, déclare Assane Diagne, directeur du bureau Afrique de l’ouest de RSF. Nous demandons donc sa libération immédiate et sans condition’’.  

Après Parfait Folly, lui aussi arrêté suite à une plainte du même ministre de l'Economie et des Finances, Casimir Kpedjo est le deuxième journaliste emprisonné pour ses opinions sur la gouvernance béninois. Il est actuellement en détention dans les locaux de la Brigade criminelle de Cotonou.

Il doit être présenté à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).  Cette juridiction a mission de lutter contre la corruption, l’enrichissement illicite, le trafic de stupéfiants, le blanchiment des capitaux et le terrorisme.  

Le Bénin occupe la 96e place du Classement 2019 de la liberté de la presse établi par RSF. Il a reculé de 12 points par rapport à 2018 et de 18 points, par rapport à 2017.