Actualités

11 décembre 2014 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Au Puntland, les autorités musèlent les médias en toute impunité


Reporters sans frontières est préoccupée par la situation de la liberté de l’information dans l’Etat à revendication autonomiste du Puntland, en Somalie, alors que plusieurs sites d’information ont été fermés et des journalistes menacés. Depuis le début du mois de décembre, quatre sites internet d’information – Puntlandnow, Puntlandtoday, Galgalanews et Puntlander - ont été bloqués par Golis Telecom Somalia, la plus importante compagnie de communication du Puntland. Selon le propriétaire de Puntlandnow, cette décision résulte d’un ordre direct des autorités de l’Etat à vélléités autonomistes. Contactée par RSF en Somalie, Golis Telecom a refusé de dire d’où venait l’instruction. Le 7 décembre 2014, le journal présenté par Ali Abdi Du’alle de Radio Garowe a lui été brutalement interrompu par l’irruption du chef de la police, Ahmed Abdullahi Samatar, accompagné de soldats dans le studio de la radio. Samatar a menacé le journaliste d’arrestation après que ce dernier a diffusé un reportage sur une manifestation d’automobilistes protestant contre une taxe gouvernementale. « L’attitude des autorités du Puntland est non seulement préoccupante mais également très décevante, déclare Cléa Kahn-Sriber, responsable du bureau Afrique de Reporters sans frontières. La police du Puntland a récemment fait des déclarations sur les atteintes des Shebab contre les journalistes qui ne doivent pas rester impunies. Peut-être les autorités du Puntland devraient-elles commencer par respecter elles-mêmes la liberté de la presse?» Les journalistes du Puntland espéraient plus d’ouverture de la part du président Abdiwali Ali Gas, diplômé de l’université d’Harvard et ancien professeur d’économie à l’université de Buffalo, aux Etats-Unis, mais il a profondément déçu: toute critique ou voix émanant de l’opposition est systématiquement réduite au silence, sans que ce dernier ne s’émeuve de ces mesures draconiennes. La Somalie figure à la 176e position sur 180 pays dans le Classement de la liberté de la presse 2014 établi par Reporters sans frontières.