Actualités

13 juillet 2016 - Mis à jour le 14 juillet 2016

Algérie: RSF dénonce les pressions de l’Etat contre le groupe El Khabar

Reporters Sans Frontières (RSF) déplore la décision rendue ce 13 juillet par la justice algérienne, sous pression du gouvernement, qui annule la vente des parts du groupe de presse El Khabar à NessProd, filiale du groupe industriel Cevital. RSF redemande également la libération immédiate des journalistes de la chaîne KBC Mehdi Benaissa et Riadh Hartouf.

Ce 13 juillet 2016, le tribunal administratif de Bir Mourad Rais a décidé l’annulation du contrat signé entre le groupe de presse El Khabar et le privé NessProd, validant ainsi la mesure conservatoire prise quelques semaines plus tôt par le même tribunal. Selon le jugement dont la défense n’a pas encore reçu notification, El Khabar devra s'acquitter des frais de justice et revenir à l'état initial de la propriété. Les avocats ont par ailleurs confirmé à RSF qu’ils devraient faire appel de cette décision auprès du Conseil d’Etat, plus haute instance des juridictions administratives en Algérie.


C’est un nouveau coup porté aux journalistes d’El Khabar et à toute la famille de la presse algérienne, déclare Yasmine Kacha, responsable du bureau Afrique du Nord de RSF. Nous espérons qu’El Khabar saura trouver la force nécessaire pour faire face à cette décision extrêmement sévère de la justice, qui met en péril l’indépendance et l’avenir économique du groupe.”


Depuis plusieurs semaines, RSF soutient le groupe de presse arabophone El Khabar face aux nombreuses pressions auxquelles il est soumis. L’organisation a notamment appelé à la libération immédiate des journalistes de sa chaîne KBC, Mehdi Benaissa et Riadh Hartouf, mis sous mandat de dépot depuis le 24 juin 2016 pour une affaire d’autorisations de tournage. La défense d’El Khabar a fait appel de cette décision, mais sa demande de liberté provisoire pour les deux professionnels des médias a été refusée ce mercredi 13 juillet. Les deux hommes doivent être jugés le 18 juillet.


L’Algérie figure à la 129e position sur 180 au Classement de RSF pour la liberté de la presse en 2016

.