جمهوری چک

جمهوری چک

La parole toujours plus décomplexée

La vidéo du président tchèque brandissant un fusil kalachnikov factice portant la mention « Pour les journalistes » en pleine conférence de presse en octobre 2017 restera sans doute dans les annales comme l'une des plus emblématiques manifestations de haine contre cette profession. La parole décomplexée venue des plus hautes sphères de l’Etat ouvrent la porte à tous les excès. Un caméraman a par exemple été violemment agressé par un membre de l’équipe du QG de campagne le soir même de la réélection de Miloš Zeman. Lors de son discours d’investiture en mars 2018, il s’en est violemment pris aux médias, et notamment à la télévision publique tchèque, l’accusant de « manipuler l’opinion publique ». Des manifestations en soutien aux médias publics ont suivi ces déclarations inédites pour un chef d’Etat.
Autre source d’inquiétude : la concentration des médias, qui atteint des seuils critiques. Depuis 2008, de nouveaux oligarques ont utilisé leur fortune pour racheter des journaux et asseoir leur pouvoir dans le pays. Andrej Babiš, le Premier ministre, est ainsi à la tête des deux quotidiens les plus influents du pays. Des poursuites judiciaires à son encontre sont en cours pour fraudes présumées aux subventions européennes. Bien qu'il soit soupçonné d'avoir la mainmise sur ses titres en dépit de la loi sur le conflit d'intérêts, rien n'entame son ascension politique.
En avril 2018, trois journalistes d'investigation tchèques ont fait part de tentatives d’intimidation par la police, en lien avec leurs enquêtes sur les affaires liées à Andrej Babiš. En septembre 2018, pour dénoncer une ingérence du Premier ministre dans la ligne éditoriale d’un de ses titres phares, Petra Procházková, grand nom du reportage de guerre, claque la porte du média après 27 ans de bons et loyaux services. Un autre oligarque a fait parler de lui, même si son appétit pour les médias n’affecte pas le marché tchèque : en 2018, Daniel Křetínský, cinquième fortune du pays, a lancé une offensive sur le marché français en rachetant un certain nombre de titres parmi lesquels Elle et Marianne, et en entrant dans le capital du Monde.


40
در رده‌بندی جهانی ازادی رسانه‌ها در سال 2019

رده‌بندی جهانی ازادی رسانه‌ها

-6

34 به 2018

شناساگر عمومی

+3

21.89 به 2018

  • 0
    روزنامه‌نگار در 2019
  • 0
    شهروند خبرنگار در 2019
  • 0
    همکار رسانه‌‌ها در 2019
بیشتر شماره‌گر