هلند

هلند

La question de l'identité nationale au coeur des débats

Traditionnellement, les Pays-Bas et la liberté de la presse font bon ménage. Les médias néerlandais ont toujours farouchement défendu leur indépendance, bénéficiant par ailleurs d’un cadre légal très protecteur.
De plus, les journalistes en difficulté à l’étranger ont généralement été soutenus par le ministère des Affaires étrangères.
En février 2018, le Parlement a par ailleurs adopté une loi qui garantit la protection des sources des journalistes appelés à témoigner dans le cadre d’affaires criminelles.
Les atteintes à la liberté de la presse ont néanmoins augmenté, les Pays-Bas n’échappant pas à la détérioration du climat politique et social européen. Certains partis politiques ont remis en cause la légitimité des médias traditionnels. La question de l’identité nationale, exacerbée par la crise migratoire, a suscité beaucoup d’émotion dans le pays, provoquant parfois des menaces à l’égard des journalistes.
La polarisation du débat public autour des thèmes de l’immigration, de la race et de “l’identité nationale” a ainsi conduit aux Pays-Bas comme ailleurs, à la multiplication des attaques contre les médias eux-mêmes.
Selon le rapport “Een dreigend klimaat” (Un climat menaçant) publié en 2017 par la Fédération des journalistes néerlandaise (NVJ), plusieurs reporters ont fait l’objet de pressions juridiques, de menaces physiques ou ont été visés par des campagnes de dénigrement sur les réseaux sociaux (trolls). Une loi controversée sur les services de renseignement et de sécurité (Wiv) a été adoptée par le Parlement en 2017. Elle accroît leurs pouvoirs en matière de décryptage des réseaux de communication sécurisés, au risque de menacer l’anonymat des sources des journalistes.



4
در رده‌بندی جهانی ازادی رسانه‌ها در سال 2019

رده‌بندی جهانی ازادی رسانه‌ها

-1

3 به 2018

شناساگر عمومی

-1.38

10.01 به 2018

  • 0
    روزنامه‌نگار در 2019
  • 0
    شهروند خبرنگار در 2019
  • 0
    همکار رسانه‌‌ها در 2019
بیشتر شماره‌گر