Territoires occupés d'Ukraine : la machine de propagande russe continue d’absorber les médias locaux

Alors que les médias indépendants ont été forcés à la fermeture, ceux inféodés au Kremlin continuent leur ascension dans la machine propagandiste russe. Deux chaînes ukrainiennes en territoires occupés, Luhansk 24 et Union.TV, rejoignent officiellement l’Association nationale russe des radiodiffuseurs (NAT). Reporters sans frontières (RSF) dénonce la mainmise systématique du Kremlin sur les médias ukrainiens dans les territoires illégalement annexés.

C’est une reconnaissance en bonne et due forme de leur rôle de porte-voix du Kremlin : le vice-Premier ministre russe Dmitry Tchernychenko en personne a annoncé l’adhésion des médias ukrainiens Luhansk 24 et d’Union.TV à l’Association nationale russe des radiodiffuseurs (NAT), lors de l’ouverture de son congrès annuel à Moscou le 23 novembre dernier. 

Elles intègrent une organisation de plus de 600 membres au coeur de l’empire médiatique russe, avec à sa tête Alekseï Malinine – qui a fait carrière dans le groupe audiovisuel d’État VGTRK et au ministère de la Communication – et la figure de la propagande russe, la rédactrice en chef du média gouvernemental RT, Margarita Simonian.

“L’intégration officielle de ces chaînes de télévision locales, Luhansk 24 et d’Union.TV, dans la plus grande organisation professionnelle des médias de propagande russe confirme la mainmise systématique, dénoncée par RSF, de la Russie sur les médias des territoires ukrainiens illégalement annexés. C’est une preuve supplémentaire de la disparition des médias d’informations fiables de cette région depuis presque dix ans.

Jeanne Cavelier
Responsable du bureau Europe de l'est et Asie centrale de RSF

Ces deux chaînes de télévision ont une importante portée locale dans les régions de Donetsk et de Louhansk. Le média ukrainien Union TV, créé en 2001, est passée en 2014 sous le contrôle de la “république populaire de Donetsk” autoproclamée, tandis que Luhansk 24 a été fondée par les forces séparatistes de Louhansk. Les deux chaînes arborent les couleurs du drapeau russe et la lettre Z, signe utilisé par la Russie dans son invasion de l’Ukraine, et relaient la désinformation russe sur la guerre

Seuls les médias fidèles à la ligne du Kremlin peuvent travailler dans les territoires occupés. Les autres sont traqués par les forces russes avec des cas réguliers d’arrestation et de disparition. Le système de propagande russe se renforce au quotidien avec l’ouverture de d'écoles de propagande et la diffusion massive de désinformation.

Image
79/ 180
Score : 61,19
Image
164/ 180
Score : 34,77
Publié le