Allemagne

Allemagne

Des réformes judiciaires altèrent la liberté de la presse

En Allemagne, les journalistes jouissent généralement de conditions de travail saines grâce à de solides garanties en matière de principes constitutionnels ainsi qu’à une justice indépendante. La Cour constitutionnelle s’est, à plusieurs reprises, prononcée en faveur de la liberté de la presse et des droits fondamentaux. Toutefois, des journalistes continuent à être occasionnellement menacés et harcelés, principalement par des groupes et des manifestants d’extrême droite, et les forces de police restent trop souvent passives. Lors d’enquêtes menées sur des fuites d’informations, les procureurs dépassent par ailleurs parfois les limites légales. Une nouvelle clause destinée à contrer les lanceurs d’alerte pénalise le traitement de données émanant de fuites, sans pour autant garantir une protection suffisante aux journalistes d’investigation ainsi qu’à leurs sources et leurs soutiens. Récemment, une loi réformant le service de renseignement extérieur allemand (BND) a autorisé la surveillance de journalistes étrangers, légitimant ainsi des atteintes à la liberté de la presse au lieu de les condamner. Les lois réglementant l’accès à l’information pour les journalistes ne sont pas suffisantes comparées aux législations en vigueur dans d’autres pays. En outre, la crise économique latente qui touche le secteur de la presse écrite et des maisons d’édition continue de porter atteinte, lentement mais sûrement, à la diversité des médias.

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre