République démocratique du Congo

République démocratique du Congo

Championne de l’impunité

En République démocratique du Congo, la liberté de l’information est particulièrement malmenée : menaces, violences physiques, arrestations, détentions, et même assassinats de journalistes. Sous le mandat du président Kabila, qui a repoussé le prochain scrutin présidentiel, au moins 11 journalistes ont été assassinés sans que leurs meurtriers ne soient traduits en justice. Internet est régulièrement suspendu. Depuis plusieurs mois, le pouvoir s’en prend également aux médias internationaux, notamment à RFI dont le signal à Kinshasa est brouillé depuis le 4 novembre 2016.

154
au Classement mondial de la liberté de la presse 2017

Classement

-2

152 en 2016

Score global

+1,70

50,97 en 2016

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    net-citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre