République de Macédoine du Nord

République de Macédoine du Nord

Une évolution certaine

Si la situation s'est stabilisée en 2018, le nouveau gouvernement n’a toujours pas modifié la loi relative aux services de médias audiovisuels, contrairement à ce qu’il avait annoncé lors de son arrivée au pouvoir en 2017. En attendant, les programmes du radiodiffuseur public sont toujours au service des intérêts de l’ancien parti conservateur au pouvoir, le VMRO-DPMNE. Les mesures législatives sur la diffamation et sur le libre accès à l'information publique demandent également à être modifiées. En 2018, un amendement controversé a été voté, sans débat ni consultation, qui habilite la Commission électorale à surveiller le contenu des reportages publiés par les médias électroniques sur les élections. Il est également à déplorer une pratique bien enracinée de menaces et d’intimidations de la part de hauts fonctionnaires du gouvernement à l’encontre des journalistes. Enfin, en matière de sécurité des journalistes, de nets progrès ont été réalisés : il y a eu trois fois moins d’attaques contre des reporters en 2018, mais la culture de l’impunité reste bien ancrée en Macédoine : seules deux attaques anciennes ont été instruites et résolues sur les 59 répertoriées au cours des dernières années, un chiffre insuffisant pour décourager ceux qui commettent ces actes.

95
au Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Classement

+14

109 en 2018

Score global

+0,77

32,43 en 2018

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre