Afrique
Seychelles
-
Classement 2022
13/180
Score : 83,33
Indicateur politique
19
80.45
Indicateur économique
18
69.13
Indicateur législatif
13
85.31
Indicateur social
11
90.25
Indicateur sécuritaire
13
91.50
Classement 2021
52/180
Score : 74,34
N/A
Ces indicateurs ne sont pas disponibles avant 2022 en raison d'un changement méthodologique.

Les atteintes à la liberté de la presse sont très rares aux Seychelles, premier pays africain au Classement mondial de la liberté de la presse RSF en 2022. L’environnement est plutôt favorable à l’exercice du journalisme.

Paysage médiatique

Depuis une dizaine d’années, le pluralisme médiatique, la diversité des opinions et la possibilité de s’attaquer aux sujets les plus sensibles se sont développés aux Seychelles. L’archipel compte une dizaine de médias, dont un groupe audiovisuel public (SBC), le plus populaire, qui comprend deux chaînes de télévision, deux stations de radio et l’accès à plusieurs médias internationaux. Lancée en 2017, TéléSesel est la seule chaîne privée du pays, qui compte également deux radios privées, Pure 907 et K-Radio. Plusieurs titres de presse écrite existent, dont le quotidien public Nation et le privé Today in Seychelles.

Contexte politique

Depuis l’instauration du multipartisme en 1993, les réflexes d’autocensure liés à des décennies de régime unique communiste se sont peu à peu dissipés. Les médias publics n'hésitent plus à critiquer le gouvernement ou à s’attaquer à des sujets comme la corruption ou le népotisme. Plusieurs titres de presse restent toutefois directement alignés sur les partis politiques.

Cadre légal

 La liberté de la presse est garantie par la Constitution, et la diffamation a été décriminalisée en 2021 - une avancée majeure après l’adoption, trois ans plus tôt, d’une loi d’accès à l’information publique. Le secret des sources est protégé et chaque média dispose de sa propre charte éthique. Depuis 2014, la défense des journalistes et de la liberté de la presse est assurée par l’Association des professionnels médias seychellois (AMPS).

Contexte économique

La réduction considérable du ticket d’entrée pour créer des médias audiovisuels (le prix de la licence radio a été divisé par huit depuis 2012) a permis l’arrivée de nouveaux acteurs privés et brisé le monopole de la radiotélévision publique. La presse écrite, qui souffre d’un manque de rentabilité, doit également payer des coûts d’impression et de distribution élevés dans un archipel qui compte 115 îles, ce qui poussent certains journaux à abandonner progressivement leur version papier pour des versions en ligne. Le quotidien public Nation est le dernier à paraître en kiosque.

Contexte socioculturel

Les Seychelles sont l’un des très rares pays africains qui comptent plus de femmes que d’hommes journalistes. 

Sécurité

Les attaques contre les journalistes sont très rares. Elles s’expriment surtout sur les réseaux sociaux, notamment de la part des militants des partis politiques. Les sanctions visant les médias sont peu fréquentes, mais peuvent s’avérer extrêmement lourdes, comme en a témoigné, en 2020, la condamnation pour diffamation d’un journal à une amende de plus de 23 000 euros pour un article écrit en 2016.