Afrique
Namibie
-
Classement 2022
18/180
Score : 81.84
Indicateur politique
37
72.97
Indicateur économique
17
69.80
Indicateur législatif
22
82.98
Indicateur social
8
91.60
Indicateur sécuritaire
12
91.84
Classement 2021
24/180
Score : 80.28
N/A
Ces indicateurs ne sont pas disponibles avant 2022 en raison d'un changement méthodologique.

La liberté de la presse est bien ancrée en Namibie, pays historiquement parmi les mieux placés dans le Classement mondial sur la liberté de la presse, établi par RSF. Le contexte politique et législatif est propice au libre exercice du journalisme.

Paysage médiatique

Le paysage médiatique est diversifié en Namibie. La population s’informe principalement grâce à la radiotélévision nationale, la Namibian Broadcasting Corporation (NBC) et à la première chaîne privée du pays, One Africa TV. Le quotidien indépendant The Namibian est le journal le plus lu, devant les titres privés du groupe Namibia Media Holdings et du quotidien d’État New Era.  

Contexte politique

Les journalistes sont libres de travailler sans interférence des autorités. The Namibian et la chaîne de télévision internationale Al Jazeera, ont ainsi révélé, en 2019, des cas de corruption menant à l'arrestation de deux ministres, et plusieurs hommes d’affaires et policiers. Toutefois, au cours de l’année 2020, certains médias ont été exclus des points presse tenus par les autorités sur la crise sanitaire et plusieurs journalistes indépendants se sont plaint du retrait de certaines de leurs publications sur les réseaux sociaux - un contexte qui a incité les professionnels à créer le tout premier syndicat de journalistes depuis l’indépendance du pays.   

Cadre légal

Inscrite comme liberté fondamentale dans la Constitution, la liberté de la presse est régulièrement défendue par le pouvoir judiciaire lorsqu'elle est attaquée par d'autres pouvoirs ou intérêts. En 2019, la Cour suprême a ainsi déclaré que le gouvernement ne pouvait faire prévaloir la sécurité nationale pour empêcher les tribunaux de déterminer si des informations pouvaient être divulguées ou non dans les médias. Pour autant, le cadre légal pourrait être amélioré avec la promulgation de la loi sur l'accès à l'information, promise de longue date. Les dispositions sur la protection des sources sont également lacunaires. 

Contexte économique

L’environnement économique est plus favorable aux médias publics, les revenus publicitaires étant souvent orientés vers des médias pro-gouvernementaux, une politique qui nuit à l’indépendance de l’information.  La presse écrite rencontre des difficultés financières croissantes et de nombreux médias sont passés à un format numérique. 

Sécurité

Les journalistes peuvent parfois subir des attaques verbales, venant notamment de membres du gouvernement. Au cours de l’année 2020, plusieurs reporters ont été brièvement arrêtés.