Afrique
Cap-Vert
-
Classement 2022
36/180
Score : 75,37
Indicateur politique
39
72.55
Indicateur économique
32
62.76
Indicateur législatif
44
77.98
Indicateur social
68
75.40
Indicateur sécuritaire
19
88.16
Classement 2021
27/180
Score : 79,91
N/A
Ces indicateurs ne sont pas disponibles avant 2022 en raison d'un changement méthodologique.

Le pays se distingue dans la région pour son cadre de travail pour les journalistes. La liberté de la presse est garantie par la Constitution. Les responsables des médias publics, qui dominent le paysage médiatique, sont toutefois nommés directement par le gouvernement. 

Paysage médiatique

Le Cap-Vert, compte tenu de sa taille, dispose d’un paysage médiatique diversifié. Il existe cinq chaînes de télévision - dont la chaîne publique Televisão de Cabo Verde (TCV), la plus regardée -, trois chaînes privées et une chaîne portugaise à destination des pays d’Afrique lusophones. Le pays dispose d’environ 10 radios, dont une publique (Radio de Cabo Verde, RCV). Concernant la presse écrite ou en ligne, le Cap-Vert compte une agence de presse, deux journaux imprimés et environ cinq sites d’information. La géographie de l’archipel rend toutefois difficile la diffusion des médias sur l’ensemble des 10 îles.

Contexte politique

Si, selon la loi garantissant le pluralisme, tous les partis politiques peuvent disposer de leur espace dans les médias, ce constat est à nuancer. Les responsables des groupes audiovisuels publics sont nommés directement par le gouvernement et leurs programmes donnent la priorité au pouvoir. Sous les pressions étatiques, l’autocensure y est répandue. Le Cap-Vert entretient encore une culture du secret, l’État n’hésitant à restreindre l’accès aux informations d'intérêt public.

Cadre légal

La Constitution et les lois sont très favorables à l'exercice du journalisme, les professionnels peuvent donc exercer librement. Un article du code de procédure pénale datant de 2005 permet cependant d’incriminer toute personne, y compris les journalistes, en cas de violation du secret de l’instruction. Cette loi n’avait jamais causé de problème, jusqu’au mois de janvier 2022, où trois journalistes du secteur privé et leurs organes de presse ont été interrogés pour ce motif. 

Contexte économique

L’environnement économique est plus favorable pour les journalistes du secteur public, avec de meilleurs salaires et des emplois plus stables. Cependant, les organismes publics restent confrontés à des problèmes financiers et dépendent des subventions d'État. Quant aux médias privés, ils voient leur développement limité par un marché publicitaire restreint et par l’absence de subventions étatiques pour les opérateurs audiovisuels. 

Contexte socioculturel

Contrairement à la plupart des autres pays africains, les femmes représentent environ 70 % de l’effectif des salles de rédaction au Cap-Vert. Cependant, la petite taille des îles a tendance à empêcher le développement du journalisme d'investigation : de nombreux habitants se connaissent, et il n’est pas rare que les journalistes évitent de traiter un sujet qui concerne une de leurs connaissances. 

Sécurité

Depuis l'ouverture démocratique en 1991, aucun journaliste n’a été détenu, écouté ou surveillé dans l’exercice de sa profession. Certains journalistes de presse privée ont toutefois déjà rapporté avoir été la cible de menaces envoyées après un reportage. De même, les journalistes publiant des articles sur le pouvoir en place peuvent faire l’objet de harcèlement sur les réseaux sociaux de la part de ses militants.