Mise en oeuvre technique

​RSF débloque 6 nouveaux sites d’information censurés. Cette opération de contournement de la censure étatique n’est possible que grâce à des procédés techniques sophistiqués appelés “mirroring”.

Afin de bien comprendre le processus utilisé, il faut savoir que chaque site est hébergé sur un serveur que les censeurs bloquent pour empêcher l’accès au contenu. Les autorités ou autres groupements, peuvent s’attaquer aux adresses IP, aux noms de domaines ainsi qu’aux contenus.
Pour éviter ce blocage dans le cadre de la première édition de l’opération Collateral Freedom, RSF a utilisé des techniques inspirées de l’organisation GreatFire qui a mené plusieurs actions de ce genre afin de contourner la censure chinoise.


En février dernier, RSF s’est donné pour objectif d’améliorer le processus permettant de créer les copies virtuelles de ces sites censurés. A l’issue du hackathon Collateral Freedom organisé par RSF et hébergé par la Cantine de Brest (An Daol Vras), des développeurs bénévoles, parmi lesquels, Kévin Georges @D33d33k et Angelo Delefortrie @angelodlfrtr sont parvenus à créer un nouveau script permettant d’afficher, en temps réel, le contenu du site censuré sur un serveur non censuré.


Les sites débloqués seront hébergés sur un serveur stratégique (type Amazon, Microsoft, Google…). Les dommages et déséquilibres “collatéraux” engendrés par le blocage de tels serveurs seraient, pour les gouvernements censeurs, supérieurs aux gains escomptés d’un blocage.
Cela n’est cependant possible que moyennant l’achat de bande passante au nouveau serveur (par exemple Amazon). Une somme déterminée correspond à une certaine quantité de bande passante. La “durée” de cette bande passante varie en fonction de la fréquentation des sites débloqués. Plus un site sera consulté, plus la bande passante sera consommée rapidement.


C’est pourquoi il est possible d’effectuer des dons en ligne afin d’acheter et d’augmenter la quantité de bande passante disponible et ainsi prolonger la durée de vie de cette opération de lutte contre les ennemis d’Internet.