L’écrasement du pluralisme en Azerbaïdjan a poussé le célèbre blogueur dissident et ancien prisonnier politique Emin Milli à lancer Meydan TV, en 2013, depuis son exil berlinois. Le site offre une information indépendante en azéri, en russe et en anglais. Ses journalistes attaquent de front les sujets les plus censurés en Azerbaïdjan : corruption, atteintes systématiques aux droits de l’Homme... Leurs révélations sur les fraudes électorales en 2013, les Jeux européens de Bakou en 2015, ou encore la reprise des combats dans la province du Haut-Karabagh en 2016, ont été largement reprises par la presse internationale.



Les journalistes de Meydan TV sont harcelés par les autorités : interpellations, interdiction de quitter le pays, convocations au commissariat, menaces contre les membres de leurs familles… Emin Milli est lui-même menacé jusqu’en Allemagne. La diffusion par satellite dont bénéficiait Meydan TV s’est arrêtée brutalement en 2013 après un apparent brouillage de leur signal. Depuis fin 2016, le site internet est bloqué par intermittence en Azerbaïdjan, rendant encore plus difficile l’accès de la population à une information indépendante.