L'affaire de tous

La censure n’est pas une affaire intérieure

La pandémie de coronavirus apporte une nouvelle preuve de la pertinence du combat de Reporters sans frontières (RSF) pour la libre circulation de l’information. Dans notre monde globalisé, les violations de cette liberté fondamentale, peu importe où elles sont perpétrées, sont l’affaire de la communauté internationale toute entière.

 

Sans la censure imposée par le régime de Pékin, les médias chinois auraient informé bien plus tôt le public de la gravité de l’épidémie, épargnant des milliers de vies et évitant peut-être la pandémie. La rétention d‘informations sous prétexte de « ne pas semer la panique » est une pratique inacceptable qui contribue à aggraver les problèmes plutôt qu’à les résoudre. 

 

À l’inverse, l’exemple de Taïwan montre que la circulation de l’information en période de crise ne nuit pas à l’efficacité : c’est en jouant la carte de la transparence que les autorités taïwanaises sont parvenues à obtenir l’adhésion du public aux mesures sanitaires qu’elles préconisaient, ce qui a pour beaucoup contribué à la maîtrise de l’épidémie. 

 

La censure, tout comme le coronavirus, ne connaît pas de frontières et peut causer des ravages considérables. Obstacle majeur au progrès humain, la manipulation de l’information restreint le libre arbitre et anéantit la capacité de discernement. En faussant les paramètres du débat, elle mène invariablement à la prise de mauvaises décisions qui doivent, à leur tour, être dissimulées par de nouveaux mensonges.

 

Reporters sans frontières (RSF) appelle les démocraties à se mobiliser pour éradiquer dans le monde cette pratique d’un autre âge et faire en sorte que l’après-coronavirus soit celui de la libre circulation de l’information au bénéfice de tous. C’est la condition indispensable pour que l'humanité soit enfin en mesure de résoudre les défis politiques, sociaux et environnementaux auxquels elle est confrontée.

Un mensonge chinois

Alors que le coronavirus continue de se répandre à travers le monde, Pékin persiste à censurer les informations relatives à l’épidémie. Le régime est très critiqué, en Chine comme à l’étranger, pour sa gestion opaque et bureaucratique de la crise du coronavirus. Pire : fidèle à sa politique concertée au plus haut niveau pour contrôler l’information hors de ses frontières, il a pu, par la voix de ses diplomates, s’en prendre avec virulence à la presse étrangère, l’accusant de salir l’image de son pays en proférant des mensonges sur son rôle dans l’actuelle pandémie de coronavirus. La Chine se situe au 177e rang sur 180 au Classement mondial RSF de la liberté de la presse 2019.



RSF appelle les plateformes à mettre fin au cyber harcèlement des journalistes qui couvrent le Covid-19

11 mai 2020

A l'heure où la presse joue un rôle crucial dans la diffusion d’informations fiables sur l’épidémie de Covid-19, Reporters sans frontières (RSF) s'inquiète de l'augmentation de cas de cyberharcèlement de journalistes sur tous les continents, souvent à l’initiative de responsables ou mouvements politiques, et appelle les plateformes à renforcer leurs actions pour les protéger.

Lire la suite

Chine : détenus à l’isolement pour avoir combattu la censure

11 mai 2020

Reporters sans frontières (RSF) appelle Pékin à libérer trois défenseurs de la liberté de la presse détenus à l’isolement depuis le 19 avril pour avoir remis en ligne des articles de presse censurés par le régime sur une plateforme open-source.

Lire la suite

Coronavirus : RSF appelle à la vigilance face aux fausses informations véhiculées par la Chine

18 avril 2020

Reporters sans frontières (RSF) appelle à la vigilance concernant les fausses informations véhiculées par le régime de Pékin, qui mène une véritable campagne mondiale de désinformation au sujet du coronavirus.

Lire la suite

Coronavirus : avec l’expulsion massive de correspondants étrangers, le régime chinois s’enfonce un peu plus dans la censure

27 mars 2020

Reporters sans frontières (RSF) appelle le régime de Pékin à revenir sur sa décision d’expulser aujourd’hui 13 correspondants de presse américains, alors que le monde a plus que jamais besoin d’informations indépendantes dans la lutte contre le coronavirus.

Lire la suite

Coronavirus : RSF appelle la Chine à libérer tous les journalistes détenus

26 mars 2020

Alors qu’on ne peut exclure une résurgence de l’épidémie de coronavirus et son extension aux prisons chinoises, notoirement insalubres et surpeuplées, Reporters sans frontières (RSF) appelle Pékin à libérer tous les journalistes détenus.

Lire la suite

Coronavirus : ces héros de l’information que la Chine a étouffés

24 mars 2020

Trois mois après la révélation des premiers cas de coronavirus sur les réseaux sociaux chinois et au sein de la société civile, Reporters sans frontières (RSF) retrace le récit de l'implacable répression des voix discordantes par l'appareil d’Etat, obsédé par sa volonté de contrôle absolu de l’information.

Lire la suite

« Si la presse chinoise était libre, le coronavirus ne serait peut-être pas devenu une pandémie », dénonce RSF

24 mars 2020

Reporters sans frontières (RSF) démontre que, sans le contrôle et la censure imposés par les autorités, les médias chinois auraient informé bien plus tôt le public de la gravité de l’épidémie de coronavirus, épargnant des milliers de vies et évitant peut-être la pandémie.

Lire la suite

Coronavirus : l’ambassadeur de Chine n’a pas de leçons à donner à la presse française

20 mars 2020

Le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Christophe Deloire, répond aux violentes critiques formulées par l’ambassadeur de Chine en France Lu Shaye à l’encontre de la presse française et de sa couverture du coronavirus.

Lire la suite

RSF appelle la Chine à cesser de réprimer les voix critiquant sa gestion du coronavirus

19 mars 2020

Le régime de Pékin s’évertue à faire taire les voix critiques remettant en cause sa gestion de la crise du coronavirus, alors que la pandémie s’étend dans le monde.

Lire la suite

RSF appelle la Chine à annuler l’expulsion des journalistes du New York Times, Wall Street Journal et Washington Post

18 mars 2020

Reporters sans frontières (RSF) appelle Pékin à annuler l'expulsion de tous les journalistes américains travaillant en Chine pour le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post.

Lire la suite

Chine : le harcèlement des correspondants étrangers devient systématique

4 mars 2020

Reporters sans frontières (RSF) appelle Pékin à mettre un terme au harcèlement des correspondants étrangers et de leurs sources, alors qu’un rapport pointe l’aggravation du phénomène au cours de l’année écoulée.

Lire la suite

RSF appelle la Chine à cesser de censurer l’information sur l’épidémie de coronavirus

24 février 2020

Reporters sans frontières (RSF) appelle Pékin à cesser d’entraver le travail des journalistes enquêtant sur l’épidémie de coronavirus et rappelle que seule une complète transparence permettra d’éviter la diffusion de rumeurs aggravant la crise.

Lire la suite

RSF appelle la Chine à annuler l’expulsion de trois journalistes du Wall Street Journal

20 février 2020

Reporters sans frontières (RSF) appelle le régime chinois à revenir sur sa décision d’expulser trois journalistes du Wall Street Journal suite à un éditorial portant sur la gestion de l’épidémie de coronavirus et jugé « raciste » par Pékin.

Lire la suite