Héros de l'information

Milka Tadic Mijovic

Avant même l’effondrement de la Yougoslavie de Tito, Milka Tadic Mijovic était associée à l’un des pionniers de la démocratie dans les Balkans : Monitor, premier hebdomadaire indépendant du Monténégro. Ses articles pour préserver la paix, protéger les minorités ethniques et lutter contre la corruption lui ont valu une reconnaissance internationale et bien des désagréments locaux : elle a été la première journaliste mise à pied pour ses critiques de la politique aggressive de Milosevic. Depuis 2006 et l’indépendance du Monténégro, elle poursuit son combat dans des conditions peut-être pires encore : menaces physiques, pressions financières et harcèlement judiciaire. Directrice de Monitor, elle partage avec les quotidiens Vijesti et Dan le triste privilège d’avoir payé plus de 300 000 euros d’amendes diverses ces dernières années.