Héros de l'information

Mazen Darwish

Dans l’enfer syrien qui a déjà avalé plus de 150 000 personnes, sa voix ne se fait plus entendre depuis plus de deux ans. L’avocat et militant des droits de l’homme Mazen Darwish et ses deux collaborateurs du Syrian Centre for Media and Freedom of Expression (SCM), Hussein Ghareer et Hani Al-Zitani, sont poursuivis pour terrorisme en raison de leur engagement pacifique en faveur des libertés d’expression et d’information. Tortures, mauvais traitements et absence de soins sont leur lot quotidien depuis leur arrestation le 16 février 2012. Ils sont actuellement incarcérés à la prison centrale de Damas, en attente de leur procès. Lauréat du prix de la liberté de la presse 2012, Mazen Darwish avait déjà été arrêté à trois reprises par la police de Bachar Al-Assad. Mais comme il le disait alors, “il n’y a pas de prison assez grande pour contenir la parole libre”.