Héros de l'information

M. V. Kaanamylnaathan

Plus de cinquante ans de journalisme, et dans quelles conditions ! Ayant travaillé dans tous les journaux en langue tamoule du Sri Lanka, M. V. Kaanamyilnaathan a pris en 1985 à Jaffna la barre d’Uthayan, deux ans après l’embrasement de la guerre civile. Parmi les 100 000 morts que celle-ci a causés, des dizaines d’employés du premier quotidien tamoul : bombardements, mitraillages, grenadages, assassinats ont tenté de faire taire une voix tenant la balance égale entre le gouvernement central et la rébellion tamoule. Cinq ans après la fin officielle du conflit, M. V. Kaanamyilnaathan, qui a échappé en 2001 à un attentat, et son journal continuent à déplaire. En 2013, une série d’articles dénonçant l’appropriation de terres par l’armée sri-lankaise a été suivie d’une attaque brutale par six hommes masqués.