Héros de l'information

Li Jianjun

Cela fait dix ans que Li Jianjun, 36 ans, lutte contre la corruption en Chine. Il fait ses débuts de journaliste d’investigation dans sa province natale du Shanxi, dans le nord de la Chine, où il expose des faits de corruption policière. Licencié en 2011, il ne baisse pas les bras. Entre 2012 et 2013, c’est au directeur de la compagnie nationale China Resources Holdings Co, Song Lin, qu’il s'intéresse. Malgré les menaces de mort et les tentatives d’enlèvement qui jalonnent son enquête, Li Jianjun n’hésite pas à devenir actionnaire minoritaire de la compagnie dans le cadre de ses investigations. En avril 2013, il dénonce des irrégularités dans des contrats passés entre la China Resources Holdings Co et trois propriétés minières de Shanxi. « Ces gens doivent tomber et aller en prison, a-t-il déclaré. Il n’y a que comme ça que je me sentirais en sécurité, et j’aurais servi l’intérêt général ». Le 19 avril, Song Lin a été démis de ses fonctions suite à l’enquête menée par la Commission centrale de contrôle de la discipline du Parti communiste chinois.