Héros de l'information

Hassan Ruvakuki

Hassan Ruvakuki fait partie de ces journalistes qui n’ont pas peur d’aller au front, au plus près de l’info. Correspondant du service en swahili de Radio France Internationale et journaliste de la radio Bonesha FM, il prend sur lui en novembre 2011 d'aller couvrir les prémices d'une nouvelle rébellion burundaise. Accusé par les autorités burundaises de faire partie du mouvement, il est alors condamné à la prison à vie pour « actes de terrorisme ». Après avoir fait appel, sa peine est réduite à trois ans de prison et est requalifiée de « participation à une association formée dans le but d'attenter aux personnes et propriétés », grâce à la mobilisation d’organisations de la société civile, de nombreux médias africains et d’ONG internationales comme Reporters sans frontières. Le 6 mars 2013 enfin, Hassan Ruvakuki est remis en liberté conditionnelle après quinze mois d’emprisonnement. Le nom de ce héros de la presse n’a toutefois pas encore été officiellement blanchi.