Héros de l'information

Agnes Uwimana Nkusi

Journaliste

Agnès Uwimana Nkusi est une journaliste rwandaise au courage indicible. Directrice du bimensuel privé Umurabyo, elle a été arrêtée une première fois en 2007. A l’époque, jugée coupable « d’incitation à la désobéissance civile », de « divisionnisme », et de « négation du génocide », elle est condamnée à deux ans de prison ferme. Après avoir purgé sa peine elle reprend ses activités sans courber l'échine devant le régime ou les mises en garde inquiétantes du Haut conseil des médias. A peine un an plus tard, la revoilà devant les tribunaux, tout simplement pour avoir continué son travail d'information. Cette fois-ci, elle est jugée coupable de diffamation et écope de 17 ans de prison, une peine démesurément lourde mais toutefois inférieure aux trente-trois ans requis par la justice rwandaise. Son état de santé déjà mauvais, se dégrade rapidement. Le 5 avril 2012 la Cour suprême du Rwanda réduit sa peine à quatre ans, décision faussement généreuse qui est encore loin de la libération et de l’abandon des charges réclamés par les associations de défense de la liberté de la presse.