COLLATERAL FREEDOM

Reporters sans frontières débloque 34 sites censurés dans 18 pays.


Comment RSF déjoue la censure ?

L'opération #CollateralFreedom permet de contourner la censure de l’Internet grâce à un dispositif fondé sur la technique du "miroir", consistant à dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs internationaux appartenant à des "géants" du web. Si un pays tente de censurer ces sites, il doit aussi couper l’accès à l’ensemble des sites et services hébergés par ce serveur géant, ce qui provoquerait un important dommage collatéral pour son économie.


Aidez-nous à déjouer la censure sur Internet !
Pour maintenir les « sites miroirs » accessibles, RSF utilise une bande passante qui s’épuisera avec la fréquentation des sites. En faisant un don, chaque internaute contribue au financement de cette bande passante pour prolonger l’accès aux sites débloqués. Nouveau : RSF met à disposition "Censorship detector", une extension permettant d'accéder aux sites dans les pays où ils sont censurés (via Google Chrome ou FireFox).

Les sites débloqués par RSF

Gros plan sur la censure

Bélarus

Au Bélarus, les autorités secouées par les manifestations post-présidentielles répriment brutalement les citoyens réclamant des élections justes et les journalistes non alignés, cibles de rafles des forces de l’ordre. La censure des médias est un outil de répression usuel dans ce pays dirigé depuis 1994 par l’autocrate Alexandre Loukachenko. Mais elle n’a jamais atteint cette ampleur, avec près de 38 arrestations de journalistes par semaine en moyenne au mois d’août, des médias étrangers privés de leurs accréditations et un réseau Internet expurgé de dizaines de sites d’information. Malgré ces tentatives quotidiennes de les réduire au silence, les médias indépendants continuent courageusement à couvrir le mouvement de liberté actuel.

158
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021
Voir le classement
Sites débloqués par RSF