COLLATERAL FREEDOM

Reporters sans frontières débloque 34 sites censurés dans 18 pays.


Comment RSF déjoue la censure ?

L'opération #CollateralFreedom permet de contourner la censure de l’Internet grâce à un dispositif fondé sur la technique du "miroir", consistant à dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs internationaux appartenant à des "géants" du web. Si un pays tente de censurer ces sites, il doit aussi couper l’accès à l’ensemble des sites et services hébergés par ce serveur géant, ce qui provoquerait un important dommage collatéral pour son économie.


Aidez-nous à déjouer la censure sur Internet !
Pour maintenir les « sites miroirs » accessibles, RSF utilise une bande passante qui s’épuisera avec la fréquentation des sites. En faisant un don, chaque internaute contribue au financement de cette bande passante pour prolonger l’accès aux sites débloqués. Nouveau : RSF met à disposition "Censorship detector", une extension permettant d'accéder aux sites dans les pays où ils sont censurés (via Google Chrome ou FireFox).

Les sites débloqués par RSF

Gros plan sur la censure

Tadjikistan

Les autorités tadjikes ont instauré une censure massive d’Internet, en s’arrogeant le monopole du réseau national en 2018. Le blocage des principaux sites d’information et réseaux sociaux est devenu quasi permanent, des “usines à trolls” ont été créées pour discréditer toute voix critique, les pressions du pouvoir ont entraîné la fermeture de la plupart des médias indépendants et les forces de l’ordre harcèlent les derniers journalistes qui tentent de faire leur travail. La dérive répressive du président Emomali Rakhmon ne cesse de s’aggraver. Depuis l’entrée en vigueur d’une loi aux contours flous le 8 juillet 2020, toute information liée au Covid-19 considérée par les autorités comme “fausse” ou “inexacte” dans les médias et sur les réseaux sociaux est passible d’une lourde amende. Frontalier de la Chine, le pays est l’un des rares au monde à n’avoir signalé aucun cas jusqu’au 30 avril, soit 24 heures avant une visite d’une délégation de l’Organisation mondiale de la santé.

162
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021
Voir le classement
Site débloqué par RSF