Collateral Freedom, la censure remise en échec dans 13 pays Ennemis d’Internet

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la cybercensure, RSF lance la deuxième édition de son opération Collateral Freedom et débloque 6 nouveaux sites d’information censurés, les rendant accessibles depuis les territoires où ils sont aujourd’hui prohibés.

Collateral Freedom : comment RSF déjoue la censure

Pour contourner la censure technologique mise en place par des Etats irrespectueux des droits de l’Homme, RSF a utilisé un dispositif original fondé sur la technique du mirroring, consistant à dupliquer les sites censurés et à en héberger les copies sur des serveurs de géants du Web, tels Amazon, Microsoft ou Google. Rendre ces services inaccessibles reviendrait à priver des milliers d’entreprises de technologies essentielles, engendrant un coût économique voire politique très élevé, difficile à assumer pour les pays Ennemis d’Internet.


Pour maintenir les « sites miroirs » accessibles, RSF utilise une bande passante qui s’épuisera avec la fréquentation des sites. Chaque internaute est appelé à contribuer au financement de cette bande passante pour prolonger l’accès aux sites débloqués.

6
nouveaux sites débloqués en 2016

Les sites miroirs créés par RSF en 2016


Cette liste est également accessible sur https://github.com/RSF-RWB/collateralfreedom


Pour que l’information libre et indépendante soit accessible dans ces pays, chaque internaute est invité à participer à cette opération et à diffuser cette liste sur les réseaux sociaux avec le hashtag #CollateralFreedom.


GreatFire : notre organisation partenaire

C’est à l’organisation GreatFire que revient la paternité de l’initiative Collateral Freedom. Depuis 2013, cette ONG chinoise a créé des miroirs imblocables de la Deutsche Welle, de Google et du China Digital Times. GreatFire a publié ses outils et sa technologie en accès libre afin que tous puissent les utiliser pour combattre la censure en ligne. Nous publions sur le site 12mars.rsf.org une tribune de l’un des fondateurs de GreatFire, Charlie Smith : “How to fight censorship with freedom of speech”. C’est de leurs outils et de leur expérience que nous nous inspirons pour cette journée mondiale de lutte contre la censure en ligne.

Pour aller plus loin