Analyses

  • Classement RSF 2019 : une digue a-t-elle cédé en Europe?

    L’affaiblissement de la liberté de la presse en Europe, dénoncé dans les derniers Classements de RSF, va de pair avec une érosion institutionnelle incarnée par des pouvoirs en place de plus en plus autoritaires. Meurtres, tentatives d'assassinat ou attaques physiques et verbales : les journalistes européens sont soumis à de nombreuses formes d’intimidation et de pressions, et à un harcèlement judiciaire croissant. Si l’Europe demeure le continent qui garantit le mieux la liberté de la presse, les journalistes d'investigation y sont, plus que jamais, entravés dans leur travail.


  • Classement RSF 2019 : les journalistes du Moyen-Orient délibérément visés

    L’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en octobre 2018 a jeté une lumière crue sur les risques encourus par les journalistes de la région quand ils ne se conforment pas aux injonctions au silence ou à la propagande étatique. La répression des régimes autoritaires, les conflits, le nombre de journalistes tués, menacés et réduits au silence ou à l’exil font une nouvelle fois figurer la plupart des pays du Moyen-Orient dans les plus mauvaises places du Classement mondial de la liberté de la presse.




  • Classement RSF 2019 : autoritarisme et désinformation, les deux maux qui détériorent la liberté de la presse en Amérique latine

    La nouvelle édition du Classement mondial de la liberté de presse révèle une préoccupante détérioration de la situation de la liberté de la presse en Amérique latine. Les conditions de travail pour la presse se sont dégradées dans la plupart des pays de la zone, où les journalistes sont encore régulièrement confrontés aux violences, aux pressions et à la censure d’État.


  • Classement RSF 2019 : la presse cible d’attaques institutionnelles aux Etats-Unis-Canada

    Aux Etats-Unis et au Canada, pays pourtant historiquement attachés à la liberté de la presse, les journalistes voient leur travail de plus en plus remis en question par les grandes institutions politiques. Selon le Classement établi par Reporters sans frontières (RSF) pour 2019, les Etats-Unis perdent à nouveau trois places, tandis que le Canada reste en bonne position.


  • Classement RSF 2019 : les journalistes d’Afrique du Nord sous de multiples pressions

    Entre les procès fleuves au Maroc, les pressions, parfois violentes, exercées par les milices armées libyennes et les nombreuses poursuites engagées en Algérie, les journalistes évoluent en Afrique du Nord dans un environnement souvent hostile et peinent à remplir leur rôle pour une information indépendante. Exception notoire : la Tunisie, qui fait un bond en avant significatif dans le Classement.


  • Classement RSF 2019 : la liberté de la presse à l’heure des grands changements en Afrique subsaharienne

    L’Afrique subsaharienne n’échappe pas à la nouvelle dégradation mondiale de la liberté de la presse. La haine des journalistes, les attaques contre les reporters d’investigation, la censure, notamment sur internet et les réseaux sociaux, les pressions économiques et judiciaires contribuent à affaiblir la production d’une information libre, indépendante et de qualité sur un continent où la liberté de la presse a connu d’importantes évolutions en 2018.


  • Classement mondial de la liberté de la presse 2019 : la mécanique de la peur

    L’édition 2019 du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF) montre que la haine des journalistes a dégénéré en violence, laquelle est facteur d’une montée de la peur. Le nombre de pays considérés comme sûrs, où les journalistes peuvent exercer leur métier en toute sécurité, continue de se réduire, tandis que les régimes autoritaires renforcent leur emprise sur les médias.