Analyses

  • Classement RSF 2018 : le Moyen-Orient déchiré par les conflits et les affrontements politiques

    Les pays de la zone Moyen-Orient figurent une nouvelle fois en fin du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF). Les conflits armés qui perdurent, les accusations récurrentes de terrorisme à l’encontre des journalistes et des médias indépendants, ainsi que la surveillance et la censure en ligne qui gagnent du terrain rendent le travail des journalistes extrêmement périlleux dans cette région.


  • Classement RSF 2018 : en Europe aussi, on assassine les journalistes

    L’érosion du modèle européen, tendance perceptible dans les derniers classements de RSF, tend à se confirmer en 2018. La région a été ébranlée par deux assassinats, des menaces contre les journalistes d’investigation et des attaques verbales sans précédent contre la profession. Un climat alarmant qui touche même les pays en tête de classement.


  • Classement RSF 2018 : reflux historique de la liberté de la presse dans l’espace post-soviétique et en Turquie

    L’espace post-soviétique et la Turquie restent aux avant-postes de la dégradation mondiale de la liberté de la presse. Près des deux tiers des pays de la zone pointent toujours autour ou derrière la 150e place du Classement, et la plupart continuent de baisser. L'indice de la région est tout près de rattraper celui de la zone Moyen-Orient/Afrique du Nord, bonne dernière au classement mondial.



  • Classement RSF 2018 : un bilan en demi-teinte en Amérique latine

    Reporters sans frontières (RSF) note une légère amélioration de la situation de la liberté de la presse sur le continent américain. Cette hausse ne doit pas occulter les problèmes persistants de violence, d'impunité et de politiques autoritaires à l'égard des journalistes dans de nombreux Etats d’Amérique latine.


  • Classement RSF 2018 : Les Etats-Unis dégringolent, le Canada remonte

    Le Classement mondial de la liberté de la presse démontre qu’aux Etats-Unis et au Canada, deux pays pourtant armés de solides Constitutions garantissant la liberté de la presse, les journalistes font régulièrement face à des obstacles dans l’exercice de leur profession.


  • Classement RSF 2018 : le journalisme de terrain à haut risque en Afrique

    L’Afrique conforte sa troisième place dans le Classement des zones géographiques avec un indice global qui s’est légèrement amélioré par rapport à 2017. Les situations restent très contrastées sur le continent, où les journalistes sont encore régulièrement victimes d’intimidations, d’agressions ou d’arrestations.


  • Classement RSF 2018 : le journalisme mis à rude épreuve en Afrique du Nord

    Le Classement mondial de la liberté de la presse 2018 révèle que les journalistes continuent de subir de multiples pressions en Afrique du Nord. Des cadres législatifs restrictifs, des entraves à l’exercice du journalisme sur le terrain, en particulier lors des manifestations, et les nombreux sujets tabous sont autant de contraintes qui empêchent les journalistes de remplir pleinement leur rôle et d’assurer une information indépendante, plurielle et libre.


  • Classement mondial de la liberté de la presse 2018 : la haine du journalisme menace les démocraties

    L’édition 2018 du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF) témoigne de l’accroissement des sentiments haineux à l’encontre des journalistes. L’hostilité revendiquée envers les médias, encouragée par des responsables politiques et la volonté des régimes autoritaires d’exporter leur vision du journalisme menacent les démocraties.