Alors que Pékin s'apprête à accueillir les J.O. d’hiver, l’enquête RSF « Le grand bond en arrière du journalisme en Chine » désormais disponible en 10 langues

À l’approche des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, l’enquête inédite de Reporters sans frontières (RSF), Le grand bond en arrière du journalisme en Chine, initialement publiée en anglais et en français, est désormais disponible en allemand, arabe, chinois, coréen, japonais, mongol, portugais, russe et espagnol.

À l'occasion des 24e Jeux olympiques d'hiver, qui débuteront le 4 février 2022 en Chine, RSF rend Le grand bond en arrière du journalisme en Chine accessible à de nouveaux lecteurs. Publié le mois dernier en anglais et en français, ce document, qui révèle la campagne de répression sans précédent menée ces dernières années par le régime chinois contre le journalisme et le droit à l'information dans le monde entier, est désormais disponible en allemand, arabe, chinois (simplifié et traditionnel), coréen, japonais, mongol, portugais, russe et espagnol.

 

« Le président Xi Jinping espère que les Jeux olympiques d'hiver contribueront à redorer son blason malgré la campagne de répression massive qu'il mène contre la liberté de la presse et le droit à l'information », constate le directeur du bureau Asie de l'Est de RSF, Cédric Alviani, qui appelle les démocraties à « renforcer leur pression pour dissuader le régime de Pékin de poursuivre ses politiques liberticides. »

 

Ce rapport de 82 pages examine les outils de répression utilisés par le régime chinois contre les journalistes et les correspondants étrangers et la détérioration de la liberté de la presse à Hong Kong, un territoire autrefois considéré comme un modèle. Il détaille aussi la stratégie de Pékin pour contrôler l’accès à l’information hors de ses frontières et présente des appels et des recommandations à l’attention des autorités chinoises, des gouvernements étrangers, des institutions internationales, des journalistes et des médias.

 

La République populaire de Chine stagne au 177e rang sur 180 au Classement mondial RSF de la liberté de la presse publié en 2021, soit seulement deux places au-dessus de la Corée du Nord. La région administrative spéciale de Hong Kong a connu un recul dramatique depuis sa rétrocession à la Chine, passant du 18e rang à la création du classement en 2002 à la 80e place en 2021.

 

Lire le rapport

Publié le 30.01.2022
Mise à jour le 31.01.2022