Actualités

1 février 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Une voiture piégée explose près des locaux d'une chaîne de télévision


Dans une lettre adressée à Rómulo González Trujillo, ministre de la Justice, Reporters sans frontières (RSF) a protesté contre l'attentat perpétré, le 30 janvier 2002, aux abords des locaux de la chaîne de télévision Caracol. "Bien que l'enquête policière ne soit pas close, cet attentat semble dirigé contre ce média", a dénoncé Robert Ménard, secrétaire général de RSF. RSF a demandé au ministre que les responsables de l'attentat soient identifiés et condamnés. Selon les informations recueillies par RSF, une voiture piégée a explosé, le 30 janvier 2002, près du siège de la chaîne de télévision Caracol, sans faire de victimes. Selon le responsable de la police de Bogotá, "le véhicule a été abandonné par trois individus qui ont ouvert le feu contre un poste de police du secteur." L'attentat s'est déroulé aux premières heures de la matinée. Un véhicule chargé de 30 kg de dynamite a explosé aux abords des bureaux de la télévision, situés dans le quartier de La Soledad, dans l'ouest de Bogotá. Les dégâts matériels provoqués dans les locaux de Caracol sont considérables. L'attentat n'a pas été revendiqué. Par ailleurs, les enquêteurs n'ont pas confirmé l'hypothèse d'un attentat visant expressément le média.