Actualités

18 août 2017

Un journaliste d’investigation kosovar agressé à Pristina

Parim Olluri
Reporters sans frontières (RSF) condamne fermement l’agression du journaliste et directeur du site Insajderi.com, Parim Olluri, et appelle les autorités à faire toute la lumière sur ces évènements.

Parim Olluri a été frappé par trois hommes qui l’attendaient devant son domicile le soir du 16 août. Légèrement blessé, le responsable de Insajderi.com, un site d’information reconnu pour la qualité de ses investigations, estime que son agression pourrait avoir un lien avec son travail journalistique. Le journaliste venait de publier un papier sur les pratiques de corruption d’anciens combattants de l’armée de libération du Kosovo (UCK). Sur les réseaux sociaux, son article avait conduit à un déferlement de messages haineux et de menaces diverses à son encontre.


RSF appelle les autorités à faire rapidement la lumière sur ces évènements et à condamner au plus vite les auteurs de ces violences.


Ce n’est pas la première fois que ce média et ses rédacteurs sont les cibles d’attaques et d'intimidations. L’année dernière Insajderi.com a publié des écoutes révélant le rôle central du chef du Parti Démocratique du Kosovo (PDK) dans des affaires de corruption. Plusieurs groupes publicitaires liés à des officiels du PDK, ex-parti au pouvoir au Kosovo, avaient alors subitement retirés leur annonces du site et des poursuites judiciaires avaient été engagées contre le site d’information.


En 2017, le Kosovo occupe la 82ème place sur 180 pays dans le classement de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.