Actualités

13 janvier 2014 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un journaliste dénonce un plan d’assassinat contre sa personne


Pedro Fernández, correspondant du quotidien El Nacional à San Francisco de Macorís, capitale du département du Duarte (Nord-Ouest), a assuré au début de ce mois de janvier 2014 détenir les preuves d’un complot destiné à l’éliminer. Le commanditaire serait un narcotrafiquant connu sous le sobriquet de “Michel”. L’homme aurait passé contrat avec deux tueurs à gages. “La menace est à prendre au sérieux. La République Dominicaine compte parmi les importantes plaques tournantes régionales du narcotrafic. Le risque de représailles y est très élevé pour les journalistes qui osent dénoncer l’emprise du crime organisé”, déclare Reporters sans frontières. “Il importe qu’une enquête soit diligentée rapidement afin de remonter au dénommé ‘Michel’ et à ses séides. Les autorités doivent sans attendre garantir la sécurité de Pedro Fernández. Les affaires de ce type ont trop souvent abouti à des situations d’impunité”, ajoute l’organisation. Pedro Fernández a beaucoup enquêté sur les guerres de gangs liées au trafic de drogue dans sa région. Le journaliste affirme que ses articles sont à l’origine de la menace qui le vise désormais. Il dénonce le manque de célérité de la police locale mais assure qu’il ne se laissera pas intimider. “Nous déposons plainte pour montrer aux criminels qu’ils ne peuvent agir comme bon leur semble à San Francisco de Macorís”, déclare-t-il. Photo: vozdiaria.com.do