Actualités

21 octobre 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un journaliste de télévision tué dans l'Etat du Manipur


Le 13 octobre 2002, Yambem Meghajit Singh, journaliste du programme de télévision locale North East Vision, a été assassiné par des hommes armés à Imphal (Etat du Manipur, nord-est de l'Inde). Quelques jours auparavant, deux journalistes avaient été enlevés par un groupe séparatiste. "Nous vous demandons de bien vouloir vous assurer que les enquêteurs de police disposent des moyens suffisants pour établir les motifs de ce meurtre et identifier les coupables", a affirmé Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières, dans une lettre à Shri Okram Ibodi Singh, chef du gouvernement de l'Etat du Manipur. L'organisation a demandé au gouverneur de prendre les mesures nécessaires, dans le respect de la loi, pour mettre fin à une vague d'agressions à l'encontre des journalistes de l'Etat du Manipur. Au moins quatre journalistes ont été tués dans le nord-est de l'Inde au cours des trois dernières années. Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, Yambem Meghajit Singh, journaliste d'une compagnie de production audiovisuel qui réalise le programme d'information hebdomadaire North East Vision, a été assassiné, le 13 octobre 2002, après avoir été torturé par des hommes armés. Le journaliste avait les mains attachées et le corps recouvert d'hématomes. Les motifs de l'assassinat ne sont pas encore connus, mais ses proches soupçonnent l'un des groupes séparatistes qui sévissent dans la région d'être le responsable de sa mort. Selon un journaliste d'Imphal interrogé par Reporters sans frontières, la police n'a pas encore éclairci les motifs du meurtre du journaliste qui possédait également une boutique de pierres semi-précieuses et avait été impliqué dans un mouvement étudiant. Le président de l'Union des journalistes des médias électroniques du Manipur, M. Kuleswar, a quant à lui affirmé à Reporters sans frontières que Yambem Meghajit Singh, vice-président de cette même organisation, avait diffusé dans son programme des informations critiques sur des groupes séparatistes et des politiciens locaux. Yambem Meghajit Singh lui avait annoncé récemment son intention d'enquêter sur des affaires de corruption dans cet Etat. L'assassinat de M. Singh intervient cinq jours après l'enlèvement d'Iboyama Laithangbam et d'Ymnam Arun, respectivement correspondants du quotidien The Hindu et du mensuel Eastern Panorama à Imphal. Les deux journalistes se rendaient à Moreh (Etat du Manipur) quand il ont été kidnappés par des membres du Front de libération uni Kuki (séparatiste). Le groupe armé se plaignait de ne pas recevoir assez d'attention des médias. Les deux journalistes ont été libérés après trois jours de captivité. Par ailleurs, au moins trois rédactions, dont Imphal Free Press, ont reçu des appels anonymes leur demandant de se présenter, le 15 octobre, à une conférence de presse clandestine en dehors d'Imphal. Aucun journaliste ne s'est présenté et, à ce jour, aucunes représailles n'ont été prises contre la presse.