Actualités

20 octobre 2003 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un journaliste agressé par des nationalistes des "Loups Gris"


Murat Kanatli, directeur de l'hebdomadaire Yeni Cag, proche de l'opposition, a été agressé le 17 octobre 2003, à Nicosie, par des membres du groupe nationaliste extrémiste "Loups Gris".

Reporters sans frontières condamne cette agression et demande aux autorités de rechercher activement et de punir les agresseurs afin de ne pas laisser s'installer un sentiment d'impunité qui mettrait en danger tous les journalistes travaillant sur la situation politique de l'île.

Après avoir couvert une manifestation organisée par les "Loups Gris" contre les positions de l'Union européenne, des Etats-Unis et du Royaume-Uni sur le règlement de la question chypriote, Murat Kanatli s'était rendu au quartier général des "Loups Gris" pour y recueillir les déclarations des responsables du groupe. Il a ensuite été agressé en pleine rue, alors qu'il rentrait à sa rédaction, par une trentaine de membres des "Loups Gris", qui l'ont violemment frappé à coups de pied et de poing avant de lui arracher sa caméra numérique.

La police, qui a longuement interrogé Murat Kanatli sur les raisons de sa présence au quartier général des "Loups Gris", n'a procédé à aucune arrestation. A la demande du journaliste, elle a pu récupérer sa caméra, dont les "Loups Gris" ont néanmoins conservé la disquette.