Actualités

11 août 2003 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un journaliste agressé en Sicile


Massimiliano Pisano, correspondant du quotidien de Catane (est de la Sicile) La Sicilia à Giardini Naxos (près de Taormina), a été agressé le 7 août 2003 par trois inconnus. "Cette agression nous rappelle le danger, parfois mortel, que le crime organisé fait peser sur les journalistes en Sicile, qui exercent leur métier dans des conditions extrêmement difficiles", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières. "Les autorités doivent réagir avec la plus grande fermeté face à cette situation préoccupante et ne pas laisser un sentiment d'impunité s'installer", a-t-il ajouté. Massimiliano Pisano a été passé à tabac par trois inconnus à la sortie d'une discothèque proche de Recanati, vers dix heures du matin. Ses agresseurs lui ont reproché ses enquêtes sur un trafic de drogue dans les discothèques de la ville. Hospitalisé à Taormina, le journaliste a un arrêt de travail de dix jours. L'enquête a été confiée aux carabiniers de Taormina. Selon Gino Mauro, rédacteur en chef de la rédaction du quotidien à Messine (nord-est de la Sicile), Massimiliano Pisano, spécialiste des faits divers, a écrit de nombreux articles sur le trafic local de drogue et avait récemment reçu plusieurs menaces anonymes. "Nous voudrions obtenir des conditions de travail qui nous permettent d'assurer à nos lecteurs le droit à l'information", a indiqué Gino Mauro, qui insiste en particulier sur les risques encourus par les correspondants locaux dans la région. Reporters sans frontières rappelle que Giuseppe Alfano, spécialiste des affaires concernant la mafia pour La Sicilia, avait été assassiné le 8 janvier 1993. Il avait été abattu d'une balle dans la bouche, méthode d'exécution réservée, selon le code macabre de la mafia, à ceux qui ont "trop parlé".