Actualités

21 août 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un directeur de publication sauvagement assassiné


Le corps mutilé de Nawaraj Sharma Basant, directeur de publication dans l'ouest du pays, a été retrouvé le 13 août 2002. Reporters sans frontières a exhorté les maoïstes à cesser les violences contre les journalistes. Les rebelles détiennent toujours un second journaliste.
Nawaraj Sharma "Basant", directeur de publication du Karnali Sandesh, a été assassiné par des individus identifiés comme des rebelles maoïstes. Reporters sans frontières est indignée par ce crime qui ne doit pas rester impuni. "Après l'enlèvement de Dhana Bahadur Rokka Magar, présentateur de bulletins d'information sur Radio Nepal, il y a moins d'un mois, les rebelles maoïstes s'en sont pris au seul directeur de publication indépendant dans la région la plus isolée de l'ouest du Népal. Ce déchaînement de violence des maoïstes à l'encontre des journalistes est une nouvelle preuve de leur opposition radicale au pluralisme des opinions", a affirmé Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. Reporters sans frontières exige des dirigeants politiques et militaires du mouvement maoïste de faire cesser immédiatement les violences à l'encontre des journalistes. L'organisation demande que les coupables soient arrêtés et déférés devant la justice népalaise. Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, le corps mutilé de Nawaraj Sharma "Basant" a été retrouvé, le 13 août 2002, à proximité du village de Suna (province de Karnali, ouest du Népal). Selon un journaliste local interrogé par Reporters sans frontières, des hommes armés avaient kidnappé Nawaraj Sharma "Basant", le 1er juin 2002, à son domicile du district de Kalikot (province de Karnali). Les assassins, identifiés comme des rebelles maoïstes, lui ont sectionné des membres, arraché les yeux et l'ont achevé d'une balle dans la poitrine. Depuis ce meurtre, les rebelles maoïstes menacent la famille du journaliste et l'empêchent notamment de se rendre à Katmandou pour recevoir l'aide gouvernementale accordée aux proches des victimes des maoïstes. Nawaraj Sharma "Basant" était le fondateur et directeur de publication de l'hebdomadaire Karnali Sandesh (Le Message du Karnali), le seul média indépendant publié, depuis 1999, dans l'extrême ouest, la région la plus défavorisée du pays. Il était également président de la branche locale de la Fédération des journalistes népalais (FNJ) et directeur du collège de Kalikot. Le journaliste avait déjà été enlevé en février 2002 par un groupe maoïste et détenu pendant près de trois mois. Après sa libération en mai, Nawaraj Sharma "Basant" avait été interrogé pendant cinq jours par les forces de sécurité qui le soupçonnaient d'être un "espion" des maoïstes. Dans un rapport sur la situation de la liberté de la presse au Népal, publié en mars 2002, Reporters sans frontières a écrit : "Avec la proclamation de l'état d'urgence, la donne a changé et les maoïstes, qui ont exécuté depuis 1996 des dizaines de militants du Parti du congrès (au pouvoir) et plus récemment un militant des droits de l'homme, pourraient être tentés de se retourner contre les journalistes accusés de "collaborer avec le pouvoir", notamment les correspondants en province."