Actualités

30 janvier 2015 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un caméraman arrêté par la police lors d’une manifestation à Riga


Lundi 26 janvier, la police a incarcéré pendant plusieurs heures Sergejs Medvedevs, caméraman pour la chaîne de télévision TV3 Latvija. Le journaliste a été arrêté près de l’ambassade russe de Riga, alors qu’il couvrait une manifestation contre les affrontements en Ukraine.
Les manifestants protestaient contre les violences à Marioupol et dans le reste de la région de Donbass, en Ukraine. Le journaliste Sergejs Medvedevs avait récupéré des flyers critiques envers Vladimir Poutine, afin de les filmer dans le cadre de son reportage. La police a arrêté le journaliste pour “déversement de déchets sur la voie publique”, parce qu’un prospectus était tombé de sa poche alors qu’il filmait. Jeter des prospectus sur la voie publique, une infraction mineure, est en général passible d’une amende de 5 à 20 euros. La loi lettone ne prévoit pas d’arrestation pour de telles infractions. Le journaliste a été libéré trois heures plus tard, la durée maximale d’incarcération sans soupçons d’infractions majeures, selon la loi lettone. Le maire de Riga, Nils Ušakovs, qui est aussi responsable des forces de police de la ville, a publiquement refusé dans le passé de rompre ses relations avec l’élite russe. Son parti, le Saskaņa, a un accord de collaboration avec le Yedinnaya Rossiya, le parti de Vladimir Poutine. La Lettonie figure à la 37ème place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières pour l’année 2014. Photo: Latvijas Radio / Laima Baumane