Actualités

27 décembre 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un activiste emprisonné pour un article dénonçant les conditions de détention à la prison de Jweideh


La police jordanienne a procédé, mardi 24 décembre 2002, à l'arrestation de Hisham Bustani, militant des droits civiques et politiques. Détenu pendant cinq jours, quelques mois auparavant, dans la prison de Jweideh, Hisham Bustani venait de publier un article intitulé "Mécanique de l'oppression : le cas de la prison de Jweideh" dans la revue Al-Adab, éditée au Liban (numéro de novembre-décembre 2002). D'après les informations recueillies par Reporters sans frontières, il serait détenu dans la même prison de Jweideh, proche d'Amman. "Non seulement les autorités ont interdit la parution du dernier numéro de la revue Al-Adab en Jordanie, mais elles arrêtent également l'auteur d'un article dévoilant les exactions commises à Jweideh. Cette prison est en passe de devenir tristement célèbre pour le nombre de détenus d'opinion qu'elle renferme, dont Hisham Bustani ", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières dans une lettre adressée au Premier ministre, Ali Abu Al-Ragheb. L'organisation a demandé la libération immédiate de Hisham Bustani, ainsi que l'autorisation de distribution de la revue Al-Adab qui participe du droit à être informé de la population jordanienne. Hisham Bustani fait partie de l'Union des associations professionnelles, qui milite contre la normalisation des relations avec Israël et a été interdite par les autorités en 2002. L'édition du magazine littéraire Al-Adab datée de novembre-décembre 2002, traitant notamment de la censure en Egypte, a été interdite de distribution au Koweït et en Jordanie.