Actualités

28 mars 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Texte spot radio Jean Dominique - Campagne contre l'impunité à l'occasion du 3 avril 2002.


3 avril 2000 - 3 avril 2002
Jean Dominique, directeur de Radio Haïti Inter, et Jean-Claude Louissaint, le gardien de la station, ont été assassinés. Aujourd'hui leurs assassins fêtent leur 2 ans d'impunité. Mais que font la présidence, le Sénat, le ministère de la justice, la police? En dépit de leurs promesses, ils font obstacle à la justice. En décembre dernier le journaliste Brignol Lindor a été à son tour assassiné. Peut-on encore parler de démocratie quand la presse travaille dans la peur? Il faut que l'escalade de la violence s'arrête et que le régne de l'impunité prenne fin. Solidaires des médias haïtiens, Reporters sans frontières et le réseau Damoclés joignent leur voix à tous ceux qui demandent justice, justice pour Jean Dominique et Jean-Claude Louissaint. Traduction créole
3 avril 2000 – 3 avril 2002
Yo touye direktè Radyo Ayiti Entè a Jean DOMINIQUE ak gadyen radyo a Jean-Claude LOUISSAINT. Jodi a fè 2 zan depi asasen yo af flannen san kòd nan kou yo. Ki sa prezidans la fè ? Sena a, ministè jistis la, lapolis ; ki sa yo fè ? Malgre pwomès yo fè, se yo ki tounen baryè pou bloke tout mannèv lajistis. Sak pi rèd la, nan mwa desanm ki sot pase la a, asasen rache jounalis Brignol LINDOR. Eske nou ka di gen demokrasi lè jounalis ap fonksyone nan laperèz? Fòk esklann vyolans sa a fini. Fòk enpinite kaba. Nan tèt kole ak medya ayisyen yo, repòtè san fwontyè ak rezo Damoklès jwenn vwa yo ak tout moun kap mande jistis. Jistis pou Jean DOMINIQUE ak Jean-Claude LOUISSAINT.