Actualités

11 janvier 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Tentative d'incendie criminel des locaux d'un quotidien de l'Etat de Guerrero


Dans une lettre adressée à Santiago Creel Miranda, ministre de l'Intérieur (Secretario de Gobernación), et à René Juárez Cisneros, Gouverneur de l'Etat de Guerrero (Sud), Reporters sans frontières (RSF) a protesté après l'attentat commis contre le quotidien Despertar de la Costa. "Nous vous demandons qu'une enquête judiciaire soit menée, afin que cet acte ne reste pas impuni", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de RSF. L'organisation a également demandé au ministre de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité du journal. Selon les informations recueillies par RSF, deux hommes ont tenté, le 31 décembre 2001, d'incendier les locaux du quotidien Despertar de la Costa, édité dans la ville de San Jeronimito (Etat de Guerrero, Sud). Les agresseurs ont lancé des projectiles enflammés dans les bâtiments du journal, sans toutefois provoquer de dégâts matériels importants. Le quotidien avait récemment publié des articles traitant d'exactions supposées commises par l'armée, de l'implication présumée de la police dans un trafic de drogue et des enquêtes sur l'assassinat de Digna Ochoa, une militante des droits de l'homme tuée en octobre 2001.