Actualités

25 novembre 2010 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Soutenons Joao Silva


Le 23 octobre dernier, Joao Silva, photographe du New York Times, a été gravement blessé par une mine dans le sud de l'Afghanistan. Il a dû être amputé des deux jambes en dessous des genoux. Il lutte encore entre la vie et la mort dans un hôpital de Washington DC.

Joao Silva était un habitué des terrains difficiles. Avec Kevin Carter, Ken Oosterbroek et Greg Marinovich, il a fait partie du groupe de photographes appelé le Bang Bang Club, qui couvrit les événements en Afrique du Sud depuis la libération de Nelson Mandela aux élections de 1994. Ensuite, il a couvert le Soudan, les Balkans, l'Asie centrale, la Russie, le Proche-Orient et l'Afghanistan.

Photographe talentueux, il a remporté de nombreux prix, notamment un World Press Photo. Célébré par tous comme un homme généreux et un humaniste intransigeant, Joao Silva a accompli un travail très respecté : www.joaosilva.co.za

Le New York Times couvre ses frais médicaux et lui apporte un large soutien, mais ses amis ont souhaité lancer un appel à la solidarité pour permettre, ainsi qu'à sa famille, de faire face à cette terrible situation. Reporters sans frontières s'associe à leur effort.

Pour soutenir Joao Silva et sa famille : http://joaosilva.photoshelter.com/