Actualités

22 octobre 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Reporters sans frontières s'enquiert du sort d'un journaliste détenu depuis trois ans


"Alors que nous ne pouvons que nous réjouire de la libération de détenus politiques en Irak, nous demeurons très inquiets au sujet de Hachem Hassan, journaliste dont nous sommes quasiment sans nouvelles depuis trois ans", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières, dans un courrier adressé le 22 octobre 2002 aux autorités irakiennes. L'organisation s'est enquise du sort du journaliste irakien Hachem Hassan, détenu depuis septembre 1999. Reporters sans frontières a demandé notamment la confirmation de sa présence au nombre des personnes libérées par Bagdad depuis le 20 octobre. Hachem Hassan était, avant 1999, rédacteur en chef du journal Azzaoura, propriété du fils du président Saddam Hussein, Ouddai. Fin septembre 1999, il a été arrêté à El Kadissia (frontière avec la Jordanie) alors qu'il s'apprêtait à fuir le pays avec sa famille. Quelques jours avant son arrestation, Ouddai Hussein lui avait proposé le poste de rédacteur en chef du magazine Arrafidayne. Le journaliste, qui avait refusé, avait alors décidé de fuir le pays de peur de représailles. Il a été accusé de détention de faux passeport. Le journaliste n'a eu droit à aucun procès. Selon de rares informations, Hachem Hassan serait détenu dans une prison de la province de Tribel. Suite à des tortures, son état de santé se serait très gravement dégradé tout au long de son incarcération.