Actualités

10 novembre 2006 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Reporters sans frontières salue le retour à la normale pour la station RFO à Nouméa


Reporters sans frontières se réjouit de la signature, le mercredi 8 novembre, du protocole d'accord intervenu entre la direction de RFO et le syndicat USTKE. Cette signature met fin à huit mois d'un fonctionnement très perturbé pour la rédaction de la station RFO de Nouméa. Cette situation avait conduit l'organisation de défense de la liberté de la presse à protester, dans un communiqué du 5 mai 2006, contre les entraves dont étaient victimes des journalistes de la station, très majoritairement opposés, comme la plupart des personnels, au mouvement enclenché suite au licenciement d'un cadre kanak, adhérent de l'USTKE. Outre les blocages à répétition de la station RFO, l'année 2006 a été émaillée, en Nouvelle-Calédonie, de multiples incidents : journalistes exclus de conférences de presse ou empêchés de filmer ; blocage de l'imprimerie de l'hebdomadaire Les Infos, puis du quotidien Les Nouvelles calédoniennes. Reporters sans frontières salue donc tout particulièrement le fait que le préambule de ce protocole d'accord soit l'occasion, pour les deux parties en présence, de réaffirmer “leur commun attachement au pluralisme de l'information et à la liberté d'expression en Nouvelle-Calédonie”, et leur reconnaissance du rôle que RFO doit jouer dans le débat démocratique et l'expression des différentes composantes de la société calédonienne.