Actualités

17 juin 2005 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Reporters sans frontières interpelle le président George W. Bush à l'occasion de la visite du Premier ministre vietnamien Phan Van Khai


Dans une lettre adressée au président américain George W. Bush, Reporters sans frontières a attiré son attention sur la situation du prisonnier d'opinion vietnamien, Pham Hong Son, avant sa rencontre prévue le 21 juin avec Phan Van Khai, Premier ministre de la République du Viêt-Nam. Le seul tort de ce jeune cadre d'une entreprise pharmaceutique est d'avoir posté sur un site Internet la traduction en vietnamien d'un texte sur la démocratie publié par l'ambassade des Etats-Unis à Hanoi. L'organisation a demandé au président américain d'intervenir personnellement auprès de Phan Van Khai pour obtenir une libération anticipée du cyberdissident. " La récente libération de plusieurs prisonniers d'opinion témoigne d'une certaine bonne volonté de la part du gouvernement vietnamien. Le moment nous semble donc opportun pour que votre pays rappelle à M. Phan Van Khai la situation de ce prisonnier d'opinion. Outre Pham Hong Son, deux autres cyberdissidents, Nguyen Khac Toan et Nguyen Vu Binh, sont toujours emprisonnés ", a écrit Reporters sans frontières. Le 26 août 2003, le docteur Pham Hong Son a été condamné en appel à cinq ans de prison, après avoir été condamné en première instance à treize ans, pour "espionnage". Depuis son arrestation, Pham Hong Son, responsable marketing d'une entreprise pharmaceutique, n'a pu recevoir qu'une seule fois la visite de son épouse.