Actualités

6 juin 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Reporters sans frontières indignée par la libération retardée du journaliste Amardeep Bassey


06.06.2002 Vingt-cinq jours après son arrestation, le journaliste britannique Amardeep Bassey a été libéré par les autorités pakistanaises et devrait gagner Londres via Dubai dans la nuit. En revanche, Reporters sans frontières déplore le maintien en détention de ses deux guides pakistanais, Naushad Ali Afridi et Khitab Shah Shinwari, et renouvelle sa demande de libération immédiate. ____________________________________________________ 05.06.2002 "Cela fait maintenant neuf jours que le ministère de l'Intérieur a ordonné l'expulsion du journaliste britannique, mais l'ordre n'est visiblement pas encore parvenu aux autorités compétentes à Peshawar. Tant d'incompétence est accablant quand il s'agit de la liberté d'un innocent", s'est indigné Robert Ménard dans une lettre adressée au ministre pakistanais de l'Intérieur, le lieutenant général Moin-ud-din Haider. Reporters sans frontières a demandé l'application immédiate de la décision de libérer le reporter anglais Amardeep Bassey du Sunday Mercury, et ses deux guides pakistanais. "Détenir un journaliste étranger pendant vingt-cinq jours pour de simples suspicions d'espionnage, basées sur des préjugés discriminatoires, est tout simplement une honte pour un gouvernement qui prétend respecter la liberté de la presse", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, Amardeep Bassey, reporter de l'hebdomadaire Sunday Mercury, est toujours détenu dans de sa cellule de la Khyber House à Peshawar, siège de l'autorité administrative de la zone tribale de la Khyber Agency. Malgré l'ordre donné, le 27 mai 2002, par le ministère fédéral de l'Intérieur d'expulser le journaliste britannique d'origine indienne, ses geôliers n'ont toujours pas pris les dispositions nécessaires pour qu'il soit libéré et qu'il puisse sortir du pays. En dépit des affirmations de plusieurs officiels pakistanais, et notamment de l'ambassadeur pakistanais en Belgique, le journaliste n'a toujours pas quitté sa cellule et encore moins le Pakistan. Le correspondant de Reporters sans frontières a pu rendre visite une nouvelle fois à Amardeep Bassey qui s'est déclaré "désespéré" par cette détention prolongée. Amardeep Bassey, âgé de vingt-neuf ans, a été arrêté, le 10 mai 2002, à la frontière afghano-pakistanaise car il ne disposait pas de visa de sortie du Pakistan. Le journaliste a été interrogé pendant plusieurs jours par des hommes des services secrets pakistanais qui ont tenté de lui faire avouer qu'il espionnait au profit de l'Inde. Par ailleurs, son matériel journalistique a été saisi par les services de sécurité pakistanais.