Actualités

1 novembre 2006 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Reporters sans frontières dénonce l'agression d'une équipe de France 2


Reporters sans frontières dénonce la violente agression dont a été victime le 31 octobre 2006 une équipe de France 2 à Clichy-sous-Bois, alors qu'elle interviewait des membres de la famille d'un adolescent blessé à l'oeil par des policiers le 28 octobre dernier. "Nous sommes extrêmement choqués de cette agression préméditée contre des journalistes venus prendre le témoignage des habitants de la ville. Il est impératif que les agresseurs soient activement recherchés et punis afin de ne pas laisser s'installer un sentiment d'impunité qui mettrait en danger tous les journalistes travaillant sur la situation des banlieues", a déclaré l'organisation. Le 31 octobre, trois individus, armés de barres de fer et de bois, ont attaqué par derrière une équipe de reportage de France 2. Le journaliste reporter d'images (JRI) de l'équipe a été agressé et sa caméra lui a été arrachée. Il a dû être hospitalisé suite à une blessure à la tête qui a nécessité plusieurs points de suture. Le rédacteur et l'ingénieur du son de l'équipe n'ont pas été blessés. Par ailleurs, leur voiture a été endommagée et leurs effets personnels ont été dérobés. Joint par Reporters sans frontières, Roger Motte, le chef du service JRI de la chaîne, a déploré ces violences qui sont malheureusement de plus en plus courantes. Le cameraman de cette équipe avait déjà été agressé il y a près d'un mois. "Nous réfléchissons aujourd'hui, entre nous, à des mesures de protection pour nos équipes de reportage", a-t-il ajouté. Par ailleurs, selon l'Agence France-Presse, un photographe d'agence aurait été agressé dans la même ville le 27 octobre dernier alors qu'il photographiait des voitures en feu. Ses agresseurs auraient pris la fuite après lui avoir dérobé son appareil photo.