Actualités

15 janvier 2009 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Reporters sans frontières demande des explications sur la frappe d'un immeuble de médias


Reporters sans frontières demande instamment à l'armée israélienne de fournir des explications sur les circonstances précises de l'incident survenu le 15 janvier 2009 à Gaza, au cours duquel des organes de presse ont été touchés.
Reporters sans frontières demande instamment à l'armée israélienne de conduire une enquête et de fournir des explications sur les circonstances précises de l'incident survenu le 15 janvier 2009 à Gaza, au cours duquel des organes de presse ont été touchés. Le 15 janvier 2009 dans la matinée, une explosion a frappé l'immeuble Al-Shourouq abritant les locaux de différentes agences de presse dans la ville de Gaza, notamment de l'agence Reuters. Un journaliste de la chaîne Abou Dhabi TV a été blessé, ainsi qu'un cameraman de l'agence Reuters. Selon cette dernière, un porte-parole de l'armée israélienne aurait contacté le bureau de Jérusalem peu de temps avant l'explosion afin de vérifier précisément la localisation de ses bureaux à Gaza. Reuters déclare avoir déjà fourni les informations nécessaires au début de l'opération militaire à l'armée israélienne. Celle-ci avait rassuré l'agence de presse à de nombreuses reprises, affirmant que l'agence ne constituerait en aucun cas une cible potentielle. Les circonstances exactes de cette explosion demeurent pour le moment imprécises. On ignore s'il s'agit d'un tir aérien ou d'un obus tiré par un char. Dans un courrier adressé à l'état-major de l'armée israélienne, Reporters sans frontières lui a demandé de faire la lumière sur les circonstances de cet incident. L'organisation rappelle qu'en droit international humanitaire, dans les zones de conflit, les médias doivent bénéficier de la même protection que les civils.