Actualités

1 août 2008 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Reporters sans frontières condamne la saisie des épreuves du quotidien l'As


Reporters sans frontières condamne la saisie par des policiers des calques du quotidien indépendant L'As, daté du 1er août 2008, qui n'a pas pu paraître. Le directeur de publication du quotidien a été entendu durant plus de sept heures. “Cette saisie avant parution, une première au Sénégal, est très inquiétante. Une fois de plus, nous appelons les autorités sénégalaises à respecter le travail des journalistes”, a déclaré Reporters sans frontières. Le 1er août vers quatre heures du matin, dix hommes se présentant comme des membres du Bureau de dépôt légal se sont rendus à l'imprimerie où est édité le quotidien privé L'As. Ils ont demandé à verifier les calques du journal avant de les saisir, empêchant ainsi la parution du journal. Convoqué à la Division des investigations criminelles (DIC, police judiciaire) le 31 juillet, Mamadou Thierno Talla, directeur de publication du quotidien, a indiqué y avoir été interrogé sur la publication dans L'As d'un entretien d'un responsable du Syndicat des travailleurs de la Justice (Sytjust) fustigeant le ministre de tutelle Madické Niang. Intitulé "Madické Niang symbolise l'insolence", cet entretien avait été réalisé par le journaliste Daouda Thiam qui a été convoqué le lendemain à la DIC. Les policiers ont estimé que les propos rapportés dans l'article étaient "outrageants, discourtois et injurieux". Lors de sa récente visite à Chicago, à l'occasion de la réunion de l'Association des journalistes noirs des Etats-Unis, le président sénégalais Abdoulaye Wade avait tenu des propos inquiétants à l'encontre de la presse indépendante, refusant de condamner l'agression en juin dernier de deux journalistes à l'issue d'un match de football.