Actualités

11 janvier 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Manifestation contre le Secrétaire Général de RSF


Dépêche du journal en ligne Haïti Press Network Des membres d'Organisations populaires, avec à leur tête Paul Raymond (proche de Fanmi Lavalas, au pouvoir) ont manifesté vendredi dans le centre de la capitale contre le Secrétaire Général de Reporters Sans Frontières Robert Ménard, ont constaté des journalistes de Haiti Press Network. M. Ménard est actuellement en visite d'information en Haïti dans le cadre d'actions entreprises par RSF pour demander le jugement des auteurs de la mort de deux journalistes. La manifestation s'est déroulée devant l'hôtel "Le Plaza ", non loin du Palais Présidentiel, où M. Ménard donnait une conférence de presse en présence de nombreux journalistes haïtiens et étrangers. Aux cris de " À bas Ménard ", les manifestants s'étaient massés à l'entrée de l'hôtel. Toutefois, Robert Ménard a réussi à quitter l'hôtel sous la protection des agents de sécurité de l'Ambassade de France avant qu'une poignée parmi les manifestants, dont M. Raymond, ne force l'entrée de l'hôtel et fasse irruption dans le jardin en vociférant. Aucune victime n'est à déplorer. Les manifestants reprochent à M. Ménard d'avoir tenu des propos irrévérencieux à l'égard des responsables du pays. Arrivé mercredi à Port-au-Prince, le Secrétaire Général de RSF s'est rendu jeudi dans la ville de Petit-Goâve en compagnie du Secrétaire Général de l'Association des Journalistes Haïtiens, en vue d'enquêter sur l'assassinat, le 3 décembre écoulé, du journaliste Brignol Lindor. Des membres d'un groupe politique local affilié à Lavalas avaient revendiqué le meurtre. Cependant, ils ne sont toujours pas poursuivis par la justice. Dans une déclaration faite à la presse, M. Ménard a rendu le Président Jean Bertrand Aristide " personnellement responsable " du blocage des actions de justice contre les présumés auteurs de la mort des deux journalistes. Il s'agit de Jean Dominique, abattu en avril 2000 et de Brignol Lindor, battu à mort en décembre 2001. Il a par ailleurs dénoncé les actes d'intimidation exercés ces derniers jours contre les journalistes par des proches du pouvoir qui tentent de réduire la presse au silence.