Actualités

7 mai 2015 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Les médias centrafricains au cœur de la tourmente


Alors que le Forum national de Bangui a débuté le 4 mai 2015, et que les élections sont toujours prévues pour l'année en cours, Reporters sans frontières publie un rapport de mission sur l'état des médias en République centrafricaine.

Reporters sans frontières (RSF) s’est rendue à Bangui à la fin de l’année 2014, où elle a pu rencontrer plusieurs patrons de médias, journalistes de Bangui et des provinces ainsi que les autorités de régulation et le ministère de la Communication.

Dans son rapport "Les médias centrafricains au coeur de la tourmente", RSF dresse un portrait de ces médias, profondément affaiblis par les destructions qu'ils ont essuyées pendant la crise et qui s'ajoutent à leurs faiblesses pré-existantes. Dans ce contexte de guerre civile, pris en étau entre les Seleka ou les Anti-balaka, les médias centrafricains, plus affaiblis que jamais, ont pourtant dû jouer un rôle très important pour informer les populations et désamorcer les tensions. Résister aux menaces, garder une ligne éditoriale neutre en pleine crise politique et communautaire, tels ont été les défis des médias et journalistes au cours des derniers mois. Selon une étude réalisée par l’Observatoire des médias, la majorité des radios ont réussi à tenir le cap, mais la presse écrite a elle plus souvent cédé aux exagérations et débordements.

Le dialogue de Bangui qui fait suite aux concertations régionales a débuté le 4 mai 2015 dans la capitale de la République centrafricaine. Cette initiative, première du genre, qui veut aborder les questions de sortie de crise et de réconciliation, et rétablir un dialogue entre Centrafricains, devra être décryptée, analysée, rapportée par les médias qui font ici face à une grande responsabilité.

Dans les mois à venir, le soutien à leur rétablissement passera certes très certainement par une assistance internationale. Mais il reviendra en premier chef aux autorités centrafricaines de leur fournir des conditions d'exercice libres et aux médias eux-mêmes de relever le défi d’une information fiable et impartiale dans le contexte des échéances démocratiques à venir.

Pour plus d’informations sur les médias en RCA, lisez le rapport de RSF, ici.