Actualités

14 mai 2008 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Les médias affiliés au Courant du Futur reprennent leurs activités après cinq jours d'interruption


Reporters sans frontières se félicite du retour sur les ondes, le 13 mai 2008, de Future TV et Future News, de la station Radio Orient, et de la reparution, le 14 mai, du quotidien Al-Moustakbal. Les quatre médias, appartenant à Saâd Hariri, dirigeant du Courant du Futur, avaient été contraints par le Hezbollah de cesser leurs activités. “Si nous nous réjouissons de la réouverture de ces quatres médias, il n'en reste pas moins que le geste du Hezbollah est inacceptable. Ce parti, qui n'a cessé de clamer son attachement à la liberté d'expression lorsque sa chaîne de télévision Al-Manar a été interdite de diffusion sur le satellite Eutelsat, met en péril les acquis de la presse libanaise qui jouissait jusque-là d'une liberté de ton peu égalée dans la région”, a déclaré l'organisation. Future TV et la chaîne satellitaire d'informations Future News, ainsi que la station Radio Orient ont recommencé à émettre le 13 mai 2008 à partir de 16h30 GMT. Le quotidien Al-Moustakbal a repris sa parution le lendemain. Ces médias se sont installés dans de nouveaux locaux, situés dans le quartier Sin el Fil de Beyrouth. Imad Assi, directeur de l'information, a confirmé à Reporters sans frontières que les médias audiovisuels du groupe avaient repris la diffusion de leurs programmes. “Nous ne disposons pas des mêmes moyens techniques dans ces locaux, mais nous étions déterminés à faire de nouveau entendre notre voix”, a-t-il indiqué. De son côté, la présentatrice Najat Charafeddine a jugé que les pressions du Hezbollah auraient sans doute des conséquences néfastes sur le climat de travail des journalistes au Liban. Par ailleurs, selon les syndicats de journalistes libanais, plusieurs professionnels des médias ont été pris à partie en marge des affrontements entre les miliciens du Hezbollah et les partisans du gouvernement. Sur le même sujet : 9.05.2008 - Le Hezbollah ferme les médias de ses adversaires