Actualités

5 avril 2013 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Les locaux de distribution du journal Uthayan saccagés


Le 3 avril 2013, les bureaux de distribution du quotidien en langue tamoule Uthayan, à Kilinochchi, ont été pris d’assaut par six hommes équipés d’armes blanches. Quatre employés ont été hospitalisés, dont deux dans un état critique. Des dégâts matériels sont à déplorer. Reporters sans frontières et son organisation partenaire Journalists for Democracy in Sri Lanka (JDS) exhortent les autorités à prendre les mesures nécessaires afin que soit mis un terme au harcèlement et aux agressions dont sont victimes les journalistes sri-lankais. “L’intrusion d’individus inconnus dans les locaux de Uthayan et les violentes agressions commises sur deux employés, auxquelles s’ajoute la destruction de matériel nécessaire à la poursuite des activités du journal est purement inacceptable. Même si une enquête devait être ordonnée par la justice, il est fort à parier qu’elle n’aboutira à aucune condamnation et que ce crime odieux restera impuni. Après la censure de la BBC, cette attaque porte un nouveau coup à l’encontre du droit à l’information pour les populations tamoules. La priorité pour Uthayan est désormais de reprendre sa publication le plus tôt possible afin que la communauté tamoule bénéficie à nouveau d’informations indépendantes, “ ont déclaré Reporters sans frontières et Journalists for Democracy in Sri Lanka. L’attaque s’est produite avant le lever du jour. Six individus cagoulés et armés se sont introduits dans le bâtiment alors qu’un véhicule chargé d’assurer la distribution des exemplaires dans le nord de l’ile pénétrait dans les locaux. Deux membres du personnel du Uthayan ont été blessés, puis hospitalisés au Kilinochchni Hospital. Des biens matériels, notamment des véhicules, ont été endommagés. Le quotidien Uthayan est un journal d’opposition en langue tamoule, de sensibilité proche de l’Alliance nationale tamoule. Il a déjà subi diverses attaques particulièrement violentes, notamment au cours de l’année 2011, avec l’agression du reporter S. Kavitharan et du journaliste Gnanasundaram Kuhanathan. Même si la cause exacte de l'attaque n'a pas encore été révélée, le personnel du Uthayan estime qu'il existe un lien avec la série d’articles qu’ils ont publié, dénonçant l’implication de l’armée dans le processus de spoliation des terres du peuple tamoul. Le journal a reçu des avertissements indirects à plusieurs reprises. La semaine dernière, les médias tamouls ont rapporté que le renseignement militaire aurait commencé à recueillir des informations sur le journal. Le 10 janvier 2013, un distributeur de Uthayan a été attaqué et les journaux qu’il transportait brulés. Le 18 janvier, le journaliste Premananth Thevanayagam a été convoqué par le Département des enquêtes criminelles suite à un article paru dans le journal impliquant le commandant militaire. Lire l'article de OnlineUthayan